L'équipe suisse spécialisée en bactériologie qui participe aux recherches sur la myopathie atypique en collaboration avec Dominique Votion de l'université de Liège

http://www.respe.net/info/international-collating-centre-icc-rapport-interm%C3%A9diaire-f%C3%A9vrier-2010 

Dès 2006, ces chercheurs ont étudié des échantillons collectés et ils y ont découvert des toxines d’une bactérie de la famille des  clostridies. Cette bactérie et sa toxine pourrait être à l'origine  du déclenchement de cette affection. S'il existe encore aujourd'hui de nombreuses hypothèses, celle-ci semble être la plus plausible. http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_23839/la-myopathie-atypique-galope?portal=j_55&printView=true

 

Share This