respe                   Chers Tous,

Il semble que nous soyons enfin sortis des conditions propices à la myopathie atypique : les dernier cas transmis se sont déclarés la semaine du 14 décembre 2009 et depuis le 19 décembre, aucun nouveau cas n’a été rapporté.  Avec le gel persistant depuis quelques jours et la neige qui recouvre les pâtures, nous pouvons raisonnablement lever l’alerte. 

 

 

 

 

Cette série clinique aura été particulièrement longue et meurtrière : en effet, 336 cas ont été recensés par le réseau AMAG avec un taux de survie d’environ 23%.  C’est la série clinique la plus importante jamais rencontrée.  Les pays touchés furent : l’Irlande (2), la Belgique (64), la France (113), l’Allemagne (72), le Danemark (2), les Pays-Bas (18), la Suisse (29), le Royaume-Uni (33) et le Luxembourg (3).Grâce à la collaboration tant des vétérinaires que des propriétaires de chevaux, nous avons pu récolter des informations précieuses relatives à la clinique et à l’épidémiologie de la myopathie atypique.  Un grand merci à tous ceux qui ont renvoyé (ou qui vont renvoyer) les questionnaires complétés.  Sans vous, nous ne pourrions avancer sur la connaissance de cette désastreuse maladie. Nous ne manquerons pas de vous prévenir si des cas de myopathie atypique se déclaraient au printemps.  Néanmoins, il est dès à présent important de retenir qu’il semble y avoir des cas printaniers quand la myopathie atypique s’est déclarée en automne.Profitons du répit qui nous est accordé : nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année !

Cordialement,

 Dominique Votion et Gaby van Galen

 

A la date du 30 novembre 2009, 266 cas compatibles avec le diagnostic de myopathie atypique ont été communiqués à la Faculté de Médecine vétérinaire de Liège. Ces cas ont été recensés en Belgique (55 cas), en Allemagne (54 cas), en Angleterre (27 cas), en France (80 cas), aux Pays-Bas (16 cas), au Luxembourg (2 cas) et en Suisse (29 cas). Le taux de survie est actuellement de 25%.

Je vous invite donc à la plus grande prudence en prenant les mesures de prévention décrites sur le site : http://www.myopathieatypique.be/ Dominique Votion, PhD, DMV

En France depuis les premières suspicions de myopathie atypique, 39 déclarations ont été recensées au RESPE à ce jour.

Ces déclarations concernent les départements suivants :
- 7 déclarations dans la Oise (60) dont un foyer de 5 chevaux ;
- 5 déclarations en Haute-Loire (43) dont un foyer de 2 chevaux et un autre de 3 chevaux - l'Est de ce département est particulièrement touché : 60 chevaux sont décédés de cette maladie (90% de certitude) ;
- 4 déclarations dans le Calvados (14) ;
- 4 déclarations dans la Manche (50) ;
- 2 chevaux déclarés pour un même foyer dans les départements de l'Isère (38), du Finistère (29) et de l'Essonne (91) ;
- 2 déclarations dans le Doubs (25) ;
- 1 déclaration dans l'Ain (01), dans les Ardennes (08), dans l'Eure (27), dans le Maine-et-Loire (49), en Meurthe-et-Moselle (54), dans la Meuse (55), dans les Pyrénées-Atlantiques (64), dans le Rhône (69), dans la Somme (80), en Seine-Saint-Denis (93) et dans le Val-d'Oise (95).
Nous profitons de ce message pour vous informer que le protocole ainsi que les questionnaires épidémiologiques qui doivent accompagner chaque déclaration (et les prélèvements musculaires destinés à un examen histologique) sont téléchargeables sur le site du  RESPE:


http://www.respe.net/sousreseau/myopathie_atypique

Les mesures d'urgence à prendre pour les chevaux pâturant dans une prairie où un cas s'est déclaré sont les suivantes:

- Rentrez à l’écurie tous les chevaux se trouvant sur la pâture* ;

- Nourrissez ces chevaux avec un mélange complet ;

- Supprimez temporairement le foin ;

- Proscrivez tout pâturage de la prairie par des chevaux (au moins à l’automne et au printemps) ;

- Abreuver les chevaux exclusivement via de l’eau de distribution ;

- Surveillez étroitement ces chevaux pendant 48 heures ;

- Effectuer un dosage de l’activité des enzymes musculaires dans le sang des chevaux présent sur la pârure.

(*) si aucun hébergement n’est possible, trouvez d’urgence une autre pâture non humide, non bordée par un cours d’eau et préférez une prairie fournie en herbe.  Si vous ne pouvez rentrer qu’une partie de vous chevaux, privilégiez ceux de moins de 5 ans.

Share This