Pronostic sportif après desmotomie de la bride carpienne lors de pied bot (type 1) chez les Pur-Sangs.

 

Résumé réalisé par M.Cousty

d'après Walmsley EA, Anderson GA, Adkins AR.

Retrospective study of outcome following desmotomy of the accessory ligament of the deep digital flexor tendon for type 1 flexural deformity in Thoroughbreds.

Aust Vet J. 2011 Jul;89(7):265-8.

Les contractures congénitales et acquises de l’articulation interphalangienne distale (“pied bot”) sont fréquemment rencontrées chez le poulain et le weanling.

Elles se divisent en deux catégories dépendant de la sévérité de la contracture : quand la paroi dorsale ne passe pas la verticale (stade 1) et quand la paroi dorsale passe la verticale (stade 2). Le pronostic est réservé à favorable lors de contracture de stade 1. Le pronostic est réservé à défavorable lors de contracture de stade 2.

Les traitements conservateurs couramment utilisés sont l’administration d’oxytétracycline chez le jeune poulain, les anti-inflammatoires, l’immobilisation par plâtre, l’activité restreinte et le pose d’une extension en pince à l’aide d’une résine ou d’une ferrure à Florentine. La réponse à ces traitements est en général favorable. Toutefois, lors de réponse partielle ou lente, il est nécessaire d’envisager la desmotomie de la bride carpienne (ligament accessoire du tendon fléchisseur profond du doigt). L’objectif de cette étude est de déterminer le suivi à long terme des pur-sangs de course ayant subi une desmotomie de la bride carpienne pour traiter une contracture de l’articulation interphalangienne distale de stade 1.

Matériel et méthodes

Les dossiers médicaux ont été revus sur une période de 17 ans de manière rétrospective. Le suivi à long terme a été déterminé par une analyse des performances de course en comparaison avec des chevaux issus de la même jument. La comparaison entre les cas opérés et les cas contrôles ont inclus les performances à 2 ans, 3 ans et les performances globales.

Résultats

46 cas de desmotomie de la bride carpienne ont été recensés. L’âge moyen au moment de la chirurgie était de 151 jours (médiane : 118 jours, écart : 2-562 jours). 48% des cas opérés et 77 % des cas contrôles ont courus. Pour les cas ayant courus, l’âge au premier départ, le nombre total de départs et le gain moyen par course n’est pas significativement différent que pour les poulains issus de la même jument. L’âge au moment de la chirurgie n’a pas d’influence sur la probabilité de courir.

Conclusion

Bien que les résultats soient intéressants, les poulains pur-sangs opérés de desmotomie de la bride carpienne pour traiter une contracture de l’articulation interphalangienne distale de stade 1 présentent légèrement moins de chances de courir que les poulains issus de la même mère.

Par contre, pour les poulains opérés ayant courus,  l’âge au premier départ, le nombre total de départs et le gain moyen par course n’est pas significativement différent que pour les poulains issus de la même jument. Il n’y a pas d’évidence que l’âge au moment de la chirurgie ait une influence sur la probabilité de courir ; il convient de remarquer que l’âge moyen au moment de la chirurgie était de 5 mois.

Ces résultats ne peuvent être extrapolés aux contractures de stade 2.

Il est à souligner que la réalisation de la chirurgie de dispense pas d’appliquer en plus les mesures conservatrices traditionnelles.