Traitement arthroscopique des fractures de la malléole latérale du tibia : 26 cas.

 

Résumé réalisé par M. Cousty,

d’après M.R.W. Smith et I.M.Wright

Arthroscopic treatment of fractures of the lateral malleolus of the tibia: 26 cases.

Equine vet. J. (2011) 43 (3) 280-287.

La malléole latérale du tibia est quasiment totalement extra-articulaire. Elle est recouverte par l’insertion du ligament collatéral latéral long et axialement par l’insertion du ligament collatéral latéral court. Ce dernier peut être observé sous la membrane synoviale en arthroscopie. La gestion conservatrice des fractures de la malléole latérale résulte fréquemment en une non-union et une fibrose proliférative.


Matériel et méthodes : Les chevaux ont été opérés sous arthroscopie en plaçant l’arthroscope et l’instrument dans le compartiment dorsolatéral. Certains cas ont nécessité une approche plantaire ipsilatérale pour le retrait de certains fragments. Les cas ont été revus de manière rétrospective et le suivi a été obtenu selon les performances de course ou par le propriétaire. 26 cas ont été recensés dont 25 Pur-sangs et 17 chevaux destinés à la course.

 

Résultats : Les fragmentations étaient associées à une atteinte du ligament collatéral court. Les fragments ont pu être enlevés dans tous les cas après dissection du ligament collatéral latéral court. La quasi-totalité des chevaux a été réveillée avec un bandage simple ; deux cas ayant une atteinte du ligament collatéral latéral long ont été réveillés avec un plâtre. Des complications majeures ont été observées pour un cheval (infection synoviale suite au retrait des points). 18 chevaux sur 22 ont pu retourner à leur activité initiale.

 

Conclusion : Le retrait de ces fragments est techniquement difficile mais peut être réalisé avec des complications minimales et une durée d’hospitalisation réduite. Le pronostic est favorable suite au retrait.