REJOIGNEZ MAINTENANT LA LISTE DES VETERINAIRES SENTINELLES EN BIEN ETRE DU CHEVAL !!!

 Constitution d'un Réseau de Vétérinaires Equins Sentinelles en Bien être animal parmi les membres de l'AVEF : Pour devenir Veto sentinelle en BEA, merci de remplir la fiche de renseignement et la retourner au secrétariat de l'AVEF à l'attention de la commission Bien être et Comportement:

http://www.avef.fr/index.php/informations/documents-a-telecharger/actualites/401-bulletin-inscription-vsbee-1

Selon une note recente de la DGAL aux DD(CS)PP, le bien être animal est au centre des préoccupations nationales pour les cinq années a venir et constitue une priorité. Outre les bases reglementaires, cette note met l’accent sur la nécessaire collaboration avec le réseau des vétérinaires ainsi qu’avec les interlocuteurs de terrain comme les associations de protection animales.

http://www.equi-ethic.eu/2015/09/01/le-bien-etre-des-equides-au-centre-des-preoccupations-de-la-dgal

L'AVEF doit développer et promouvoir le maillage territorial des vétérinaires équins afin de répondre présent à cette préoccupation sociétale majeure

Le Bien Etre du cheval est une préoccupation de toute la filière équine, du simple équitant jusqu'aux professionnels de la filière. La loi prévoit dans le texte (Ordonnance du 20 janvier) que l'évaluation de l'état de santé, y compris comportemental, du cheval est du domaine d'activité exclusif du vétérinaire. La Profession Vétérinaire équine se doit d'y jouer un rôle responsable et d’être le garant d'une évaluation scientifique et rationnelle en partenariat avec les différents acteurs du bien être animal.La Commission Bien être et Comportement de l'AVEF et la LFPC Ligue française de Protection du Cheval collaborent à la réalisation d'outils utilisables en pratique avec des critères objectivables de bien être du cheval. Lors d'un signalement de maltraitance, le vétérinaire sentinelle en BEE doit être en mesure d'évaluer objectivement et, le cas échéant, d'exploiter juridiquement les faits. Les différents protagonistes, à savoir les délégués de terrain de la Ligue ou d'autres associations de protection animale, les Officiers de Police Judiciaire, les élus locaux, les DDPP et les Vétérinaires traitants doivent pouvoir se référer dans chaque département à un vétérinaire équin agissant en coordinateur.

 

Pour la Commission BEC, Dr V BOUREAU Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Share This