FNCH logoL’EHSLC (European Horserace Scientific Liaison Committee) va publier un temps de détection pour le Tiludronate. En tant que substance thérapeutique, ce biphosphonate de seconde génération, qui rentre dans la catégorie des substances prohibées par les Codes des Courses, va voir sa limite de screening analytique évoluer et être harmonisée au niveau européen. Compte-tenu de son mode d’action particulier, le calcul d’une concentration plasmatique inefficace était délicat par l’application du modèle classique, celui-ci a donc dû être adapté.

L’harmonisation du temps de détection s’est faite en plusieurs étapes. Une étude pharmacocinétique/pharmacodynamique (PK/PD) a tout d’abord été entreprise après administration de tiludronate à 6 chevaux. Les chevaux ont reçu, selon les recommandations de l’AMM, une injection intraveineuse quotidienne de 0,1 mg/kg de tiludronate (Tildren®) pendant 10 jours, soit une dose totale de 1 mg/kg. L’analyse de l’ensemble des échantillons recueillis a permis d’établir le profil cinétique de la substance dans le plasma.

Dans un second temps, une analyse des facteurs de risque a permis d’établir qu’après 30 jours la concentration plasmatique de tiludronate était inférieure à la limite de screening déterminée pour les 6 chevaux de l’étude.

Ces résultats ont ensuite été confrontés à une étude de population sur 39 chevaux présentant une pathologie ostéo-articulaire et traités à la dose totale de tiludronate de 1 mg/kg en perfusion intraveineuse unique lente. Ceci a permis de valider le temps de détection.

Ce nouveau temps de détection établi à 30 jours a été approuvé par l’EHSLC et devrait être publié prochainement. Son application en France rentrera en vigueur à compter du 1erjuillet 2017.

Paris, le 22 mars 2017

Share This